« Ce travail qui ne rend pas libre », par Thibault Mordraal

Cet article écrit par Thibault Mordraal entre dans le cadre du cycle thématique du Poing Commun sur le travail.

Le travail rend libre, paraît-il. On peut comprendre qu’il puisse donner cette impression : spontanément, il nous apparaît qu’il faut souvent un certain travail pour obtenir ce que nous voulons, et ainsi réaliser nos désirs. Dès lors, puisque la République tient pour nous dans les mots « Liberté – Égalité – Fraternité », il nous faudrait encenser le travail comme un puissant promoteur des valeurs républicaines !

Aussitôt énoncé, ce raisonnement bute pourtant sur la réalité : le travail, dans notre expérience quotidienne, n’est pas seulement ce qui nous permet d’obtenir ce que nous désirons, généralement un salaire ; c’est aussi la contrainte d’exercer toute la journée une activité qui ne nous intéresse pas ou peu ; c’est aussi bien souvent l’obéissance à une hiérarchie dont les ordres nous paraissent absurdes ou irréalisables ; c’est enfin ne pas pouvoir consacrer plus de temps et d’énergie à ce que l’on aime, parfois jusqu’à perdre goût pour la vie – demandez donc à certains salariés de France Télécom ce qu’ils pensaient du travail ! Est-ce cela, être libre ?

Lire la suite

Pour une liberté de la presse réelle – Jordan Ruynat et Thibault Mordraal

Pour une liberté de la presse réelle

Jordan Ruynat et Thibault Mordraal

Cycle thématique – « Libertés »

La liberté de la presse est l’une de celles qui semblent faire consensus dans la politique française : tout le monde s’accorde sur la nécessité de la défendre, et lorsque, comme avec Charlie Hebdo, elle est menacée par le terrorisme, il s’ensuit un mouvement de masse pour la défendre. Ce n’est évidemment pas nous qui nous en plaindrons : la liberté de la presse est un combat historique des républicains. Cependant, si l’on tient vraiment à cette liberté, on doit aller au-delà des proclamations et de l’indignation facile : à quoi sert-elle ? À quel point est-elle vraiment appliquée ? Comment la défendre ? A-t-elle des limites ?

L’objectif de ce texte sera donc de chercher ce qu’est réellement la liberté de la presse, pour mieux la défendre et ainsi faire aboutir l’idéal républicain.

Lire la suite

La liberté commence où commence celle de l’autre – Paul Sylvestre

La liberté commence où commence celle de l’autre

Paul Sylvestre

Cycle thématique – « Libertés »

 

            « Ma liberté s’arrête où commence celle de l’autre », dit la célèbre maxime, qu’il est tentant de renverser en « ma liberté commence où s’arrête celle de l’autre ». C’est un propos de bon sens que de dire que nos choix de doivent pas nuire à nos chers voisins, à qui l’on garantit que la musique ne dépassera pas un certain volume à partir d’une certaine heure de la soirée, ou que l’on évite de déranger en tondant sa pelouse de bon matin. Chacun prend et défend sa part de « liberté », cette liberté privée qui s’accorde bien aux limites des foyers. Est-ce la même liberté que celle que célèbre la statue du port de New-York ? La même que celle des esclaves libérés de leurs fers ? Que celle que Robespierre a choisi en 1790 pour former la devise de la République ? Assurément, non. Lire la suite

Tribune libre – Ce que l’on ne dit pas assez sur la laïcité

Par Damien ARNAUD

La laïcité est la clé de voûte de l’édifice républicain. Quand on a dit cela, on a à la fois tout dit et rien dit. Tout dit parce nous savons tous que la laïcité est au cœur de notre République, que c’est sa matrice, notre règle de droit. Rien dit néanmoins parce qu’aujourd’hui beaucoup de citoyens français ne savent pas ce que recouvre la notion de laïcité.

Si bien qu’aujourd’hui il existerait 7 conceptions de la laïcité selon le sociologue Jean Baubérot. L’extrême-droite tente de s’engouffrer dans la brèche et d’imposer aux citoyens sa conception de la laïcité. Une conception falsifiée menant à une laïcité d’exclusion dont les musulmans sont la cible privilégiée. Un besoin de clarté et un discours positif sur la laïcité sont donc nécessaires !

Lire la suite

TRIBUNE LIBRE – Fraternité et migrants, que faisons nous de nos frères ?

Par THIERRY RELAVE – 13 novembre 2015

 

« La fraternité a pour résultat de diminuer les inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence »

Albert Jacquard

 Fraternité : lien de solidarité qui devrait unir tous les membres de la famille humaine ; sentiment de ce lien.

Le conditionnel employé par le Larousse pour définir le mot devise_estampeCarnavalet« fraternité »souligne combien cette notion reste imparfaite dans son application et son développement. Ce mot apparaît dans la devise adoptée par la seconde république de 1848 à la suite « Liberté » et « Egalité ». A ce moment, Ce mot traduit l’esprit et le climat de l’époque durant laquelle l’esclavage dans les territoires d’outre-mer fût définitivement aboli. Pendant la révolution le triptyque était déjà apparu en dehors des textes officiels sous la formule « Liberté Égalité Fraternité ou la Mort ».

Il faut s’interroger aujourd’hui au vue de ces mouvements de population violentée par des guerres intolérables, des souffrances économiques, le dérèglement climatique que nous contribuons, Lire la suite