Alice Bosler, co-responsable du pôle action

Membre du Poing Commun Alicedepuis septembre 2017, je suis engagée depuis quelques années en politique au Mouvement des Jeunes Socialistes , et dans diverses structures associatives telles que La manufacture de la   République.

   De l’absolue nécessité d’un débat d’idées.

À la recherche depuis longtemps d’un espace de débat transpartisan, où les idées se confrontent au delà des étiquettes politiques, j’ai adhéré au Poing Commun, afin de prendre du recul vis-à-vis de mes nombreux engagements et revenir aux fondamentaux : le débat et l’éducation populaire, piliers de mes premiers engagements politiques. J’y ai trouvé un cadre d’échange sain et constructif, qui se distance des débats de posture. Car c’est peut-être ça, faire de la politique, de la vraie, et non celle que nous servent les politiciens : construire, au travers du débat de la controverse, un espace où les idées seules se confrontent. Mon travail au sein du pôle événementiel va dans ce sens : permettre la mise en place de ces moments d’échanges et de confrontations, mais également d’apprentissage et d’ouverture. Ce qui est pour moi le sens de ce travail, c’est d’avoir l’opportunité de transmettre. Transmettre ce que nos études, nos expériences militantes ou nos rencontres nous ont appris, mais également apprendre des autres. Car celui qui débat sincèrement est toujours dans une position d’apprenant.

   Aimer la République, c’est être acteur de son territoire.

Parce que ré-enchanter le rapport des citoyens à leur territoire, c’est réaffirmer leur attachement à la nation. La République s’illustre partout, que ce soit par des valeurs, des signes ou des institutions. On la retrouve donc au plus proche de nous.

Habiter quelque part, ce n’est pas seulement être résident d’un espace. C’est pratiquer un territoire, y avoir des habitudes, faire vivre des lieux. Ré-enchanter le rapport au territoire, c’est inciter chacune et chacun à ne pas seulement vivre quelque part, mais s’impliquer dans la vie de sa ville, de son quartier, de sa région ou de son pays. Il s’agit de passer du statut de spectateur à celui d’acteur. Je pense que c’est aussi ça, être citoyen. Aimer la République, c’est la faire vivre chaque jour. Défendre la République, c’est finalement se battre pour le bien commun.

C’est là le sens de mon engagement militant, et la raison de mon implication au Poing Commun.

Alice Bosler – Coresponsable du pôle action au Poing Commun – Étudiante en Master de développement territorial mention Ingénierie des Transports et Politiques de Déplacements Durables.