Communiqué : pourquoi nous ne participerons pas à la messe du 4 mars

Élus de la République, nous avons été invités dans le cadre des commémorations du 4 mars à participer à une messe en hommage aux hommes victimes de la rafle du 1er mars 1943 à Villeurbanne. Cette messe précède la cérémonie républicaine où nous nous inclinerons devant le souvenir des victimes de la barbarie nazie.Le travail de mémoire auquel nous contribuons modestement chaque année est un devoir essentiel pour nous.

Pour autant, comme chaque année, nous serons quelques-uns à nous abstenir de participer à la messe, considérant comme suffisante, et surtout, comme seule légitime la cérémonie civile et républicaine qui s’ensuivra. Chacun a le droit en son nom propre de participer à un office religieux, mais nous ne le ferons pas dans le cadre de la représentation de l’Etat ou d’une collectivité. Une cérémonie chrétienne, comme toute autre cérémonie religieuse ne peut pas s’inscrire dans le cadre d’une commémoration républicaine.  Une messe n’est pas la place des élus locaux que nous sommes. Nous représentons indifféremment les citoyens qui ont fait le choix de croire et ceux qui ont fait celui de ne pas croire.

Nous préférons nous réserver dans nos fonctions d’élus à la cérémonie républicaine pour nous souvenir et rendre hommage aux hommes envoyés en camps d’internement.

Les élus membres du Poing Commun Villeurbanne :

Jonathan Bocquet, Olivier Glück, Mathieu Soares et Pascal Merlin