[Communiqué de presse] Le CETA, une atteinte à la République ?

Communiqué de presse. 1er novembre 2016

Le CETA, une atteinte à la République ?

my-beady-eyes-is-the-ceta-trade-agreement-a-threat-to-democracy-01

Qu’est-ce que le CETA ? Il s’agit d’un traité de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada qui apparaît comme le frère jumeau du TAFTA, traité négocié avec les États-Unis ; comme lui, il représenterait un bouleversement majeur pour le droit économique, social et environnemental en établissant de nouvelles normes, qui empêcheront de poser plus de limites à la concurrence entre les pays, et il instaurerait des tribunaux d’arbitrage privés devant lesquels les multinationales pourront attaquer les lois des pays concernés si celles-ci freinent leurs bénéfices !

Le Poing Commun, en tant qu’association de défense et de promotion des fondamentaux républicains :

  • Condamne, au-delà de ce que l’on peut penser de son contenu, la méthode des négociations d’une opacité constatée par des parlementaires de tous bords politiques.

 

  • Dénonce le danger que peut représenter de tels traités pour la préservation de nos services publics, piliers de la République.

 

  • S’interroge sur la menace pour la démocratie, que représentent de telles négociations qui prévoient d’appliquer partiellement le traité avant même qu’il ne soit ratifié par les parlements nationaux.

 

  • Constate que plus les citoyens s’informent sur ces traités, plus ils les rejettent et souhaite dès lors réaffirmer contrairement à ce que disait Jean-Claude Juncker* (président de la commission européenne), qu’il ne peut y avoir de traités internationaux contre les choix démocratiques.

 

  • Et enfin, dans son objectif de faire vivre le débat d’idées, invite toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à nous faire parvenir des « tribunes libres » afin d’exposer leur point de vue sur la question.

 

 

 

 

 

*Jean-Claude Juncker : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens ». (entretien au figaro le 28 janvier 2015.)