Lettre ouverte au Maire de Lyon.

Monsieur le Sénateur – Maire de Lyon, Président de la Métropole, 

Voeu-des-echevins-2013_image-gauche

En ces temps de rentrée, il est de coutume de clarifier un certain nombre de positions politiques. Dans cette optique, nous vous contactons afin d’avoir votre éclairage sur la participation d’élus de la république à la fête de la nativité et au renouvellement du vœu des échevins.

Nous connaissons votre récent engouement pour la marche et nous ne voudrions pas vous priver du plaisir de déambuler dans cette très belle ville. Mais nous craignons qu’à force de processions, vous usiez vos semelles. A l’approche d’échéances cruciales, préservez-vous pour les porte-à-porte à venir.

Le vœu aux échevins est une cérémonie au cours de laquelle vous remettez, en tant que Maire de Lyon, un sou au cardinal Barbarin afin que la ville soit sous la protection de la foi catholique. Cet acte vient donc illustrer symboliquement la soumission du pouvoir politique au pouvoir religieux. Après avoir été abolie avec la Révolution française. Ni l’empire, ni la monarchie de juillet n’osèrent le rétablirent. En fait, il faudra attendre Vichy pour qu’il redevienne officiel. Pensez-vous que Lyon est blanche et catholique comme le Maire de Béziers le laisse présager, pour la France ?

Nous préférons affirmer avec conviction que La France n’est pas la fille aînée de l’Eglise, elle est la fille aînée des Lumières.

Nous nous étonnons de voir le premier magistrat de la ville marcher aux côtés (un pas devant ? un pas derrière ?) d’un cardinal et du recteur de la basilique. La République ne reconnait aucun culte, alors qui a donc bien pu vous inviter à cette cérémonie d’hommage religieux ? Comment pourriez-vous être partie prenante d’un rituel officié par l’archevêché ?

Nous partageons avec vous le gout du folklore mais pas celui de la bigoterie, un attachement aux traditions de notre ville mais pas au clientélisme électoral. La Raison vous parait-elle avoir suffisamment triomphé ces derniers temps que vous trouviez opportun de demander « la bénédiction de la ville » ?

N’avez-vous pas suffisamment confiance en votre dauphin, reconnu tout récemment que vous estimez nécessaire de remettre la ville à l’intercession de la vierge ? Nous sommes convaincus de votre maitrise du destin de notre ville, et vous appelons à ne pas en douter en vous remettant à d’autres forces.

Enfin, nous vous savons partisan d’une gestion raisonnable des deniers de l’Etat, et comptons donc sur vous pour vous abstenir cette année d’offrir un écu d’or lors de la messe de Fourvière.

Monsieur le Maire, nous serions ravis de vous rencontrer pour échanger davantage sur le patrimoine lyonnais, et la manière de le faire vivre sans remettre en cause la séparation des Églises et de l’État, ni en faisant la promotion de la superstition.

Salutations républicaines,

Le Poing Commun.

Revue de presse :

Lyon Captiale :  http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Lyon-Collomb-critique-pour-sa-participation-au-vaeu-des-echevins

Alors que le vœu des échevins aura lieu ce jeudi 8 septembre à Fourvière devant un aréopage de personnalités locales, l’association Le Poing Commun a adressé une lettre ouverte au maire de Lyon où elle critique “la soumission du pouvoir politique au pouvoir religieux”.

Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, lors du “vœu des échevins”, en septembre 2013 © Tim Douet

 

L’association Le Poing Commun a adressé une lettre ouverte à Gérard Collomb concernant le vœu des échevins, qui aura lieu ce jeudi 8 septembre à Lyon. Durant cette cérémonie, le maire de Lyon remet un écu d’or au cardinal de la ville, en l’occurrence l’archevêque Barbarin, pour que la cité soit protégée. Une tradition religieuse qui n’est pas vraiment du goût du Poing Commun, l’association y voyant la symbolique de « la soumission du pouvoir politique au pouvoir religieux ».

« [Soumission] abolie avec la révolution française. Ni l’Empire, ni la monarchie de Juillet n’osèrent le rétablirent [le vœu des échevins]. Il faudra attendre Vichy pour qu’il redevienne officiel. Nous préférons affirmer avec conviction que la France n’est pas la fille aînée de l’Église, elle est la fille aînée des Lumières », écrit l’association dans sa lettre ouverte.

“Nous partageons avec vous le goût du folklore, mais pas celui de la bigoterie”

« Nous partageons avec vous le goût du folklore, déclare Le Poing Commun à Gérard Collomb, mais pas celui de la bigoterie, un attachement aux traditions de notre ville, mais pas au clientélisme électoral. La raison vous paraît-elle avoir suffisamment triomphé ces derniers temps que vous trouviez opportun de demander “la bénédiction de la ville” ? »

« Nous sommes convaincus de votre maîtrise du destin de notre ville, et vous appelons à ne pas en douter en vous remettant à d’autres forces », lancent-ils ironiquement au maire, avant de conclure ainsi : « Nous vous savons partisan d’une gestion raisonnable des deniers de l’État, et comptons donc sur vous pour vous abstenir cette année d’offrir un écu d’or lors de la messe de Fourvière. »

Le Poing Commun est une association marquée à gauche qui promeut « la défense des fondamentaux républicains ». On y retrouve par exemple Soel Diab, le président des jeunes du Mouvement républicain et citoyen (MRC) ou encore Elliott Aubin, membre du Parti de gauche et adjoint de Nathalie Perrin-Gilbert dans le 1er arrondissement.

Tribune de Lyon : https://saladelyonnaise.com/article/voeu-aux-echevins-collomb-pointe-du-doigt/nCSHrcWups

Le Collectif Poing Commun pour « la défense des principes et fondamentaux républicains » dénonce aujourd’hui via une lettre ouverte au maire de Lyon, la participation de certains élus dont Gérard Collomb au traditionnel voeu aux Échevins, dont la cérémonie a lieu ce jeudi soir.

Ce n’est pas la première fois que le collectif lyonnais reproche à un élu de la République de « participer officiellement à une cérémonie à caractère religieux ou de ne pas respecter le principe de laïcité de l’État ». Car pour Elliott Aubin, cofondateur du Poing Commun et adjoint de l’équipe municipale de Nathalie Perrin-Gilbert, il s’agit bien de respecter ce principe fondamental républicain : « la participation de ces élus représente une reconnaissance de la religion qui va totalement à l’encontre de la loi de 1905 », précise-t-il, en rapellant qu’il a décliné l’invitation à la cérémonie de jeudi à Fourvière.

« Démarche électoraliste »

L’élu du 1er arrondissement de Lyon y voit également une manoeuvre politique évidente de la part du maire de Lyon : « il caresse dans le bon sens du poil un électorat important de la ville, c’est une tradition pour Collomb. ».

Elliott Aubin se défend aussi contre des arguments qu’il dit « récurrents » comme celui de la tradition. « C’est faux, certains maires ont refusé d’y aller comme Édouard Herriot. », assure-t-il.

Laurent Wauquiez, même combat

En juillet dernier le collectif Poing Commun s’était déjà insurgé contre la subvention d’un million d’euros octroyées par la ville à l’Institut français de civilisation musulmane et contre la participation de Laurent Wauquiez, le président LR de la région à la fête religieuse musulmane de l’Aïd. Ce dernier devrait d’ailleurs également être présent jeudi.

Lyon MAG : https://www.lyonmag.com/article/82910/gerard-collomb-interpelle-sur-sa-participation-au-voeu-des-echevins

Ce jeudi, le voeu des Echevins attirera à Fourvière le gratin politique lyonnais.

Le rendez-vous annuel n’est jamais manqué par Gérard Collomb, qui s’affiche volontiers aux côtés du cardinal Barbarin.

Dans une lettre ouverte ce mardi, le Poing Commun interpelle le maire de Lyon à ce sujet. « Nous préférons affirmer avec conviction que la France n’est pas la fille aînée de l’Eglise, elle est la fille aînée des Lumières », réagit l’association politique. « La République ne reconnait aucun culte, alors qui a donc bien pu vous inviter à cette cérémonie d’hommage religieux ? Comment pourriez-vous être partie prenante d’un rituel officié par l’archevêché ? », continue le Poing Commun.

Reportage France 3 : 

http://lepoingcommun.fr/2016/09/reportage-de-france-3-sur-la-polemique-du-voeu-des-echevins/

Article Lyon Capitale : 

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Collomb-defend-le-vaeu-des-echevins-comme-marque-de-l-esprit-de-Lyon

Une réflexion sur “Lettre ouverte au Maire de Lyon.

Les commentaires sont fermés.